L’énergie hydrogène au cœur de la transition énergétique

Pour le Développement des Sciences et de l’Innovation (PDSI) au service des transitions
Jeudi 21 janvier 2021 de 18h à 19h30, en visioconférence via l’application Zoom


Voir la vidéo de la rencontre
Voir le PowerPoint de la présentation de S. Grandjean (© 2021 S. Grandjean, tous droits réservés)
Voir le PowerPoint de la présentation de R. Mosdale (© 2021 R. Mosdale, tous droits réservés)

 
 
L'énergie hydrogène au coeur de la transition énergétique
 
Avec l’intervention de :
Sosthène Grandjean, Global Product Manager d’Air Liquide
Renaut Mosdale, directeur scientifique de Pragma Industries

Modération : Jean-Pierre Cordier, vice-président de la Société d’encouragement pour l’industrie nationale
 
 
En cette période où toutes les cartes sont rebattues et où toutes les solutions sont recherchées pour contribuer au renouveau et tenir les enjeux à la fois économiques, sanitaires, sociaux et environnementaux, cette conférence mettra l’accent sur le rôle important que peut jouer l’hydrogène dans la transition énergétique.

Elément chimique le plus abondant dans l’Univers, l’hydrogène (H) est l’atome le plus simple et le plus léger : il est constitué d’un noyau contenant un proton et d’un électron périphérique. La molécule H2 de dihydrogène, constituée de deux atomes d’hydrogène, est aussi communément appelée hydrogène. C’est cette molécule H2 qui fait l’objet d’une exploitation chimique et suscite un fort intérêt énergétique, tant par ses possibilités d’usage que de stockage.

Considérée comme un vecteur énergétique d’avenir et substitut possible aux hydrocarbures, elle présente plusieurs avantages :

  • la combustion de l’hydrogène génère environ trois fois plus d’énergie que l’essence à poids constant, et elle est non carbonée ;
  • elle est très abondante sur Terre sous forme atomique (eau, hydrocarbures, etc.). Le dihydrogène existe aussi à l’état naturel ;
  • elle peut constituer un moyen efficace de stockage de l’électricité sur des durées longues.

Nos deux intervenants, à la fois experts et acteurs de ces sujets au sein d’entreprises françaises au cœur de l’actualité et des évolutions en cours à l’échelle mondiale, présenteront les enjeux de la filière hydrogène. Ils mettront en avant des applications concrètes avec d’une part, les réalisations et l’ambition d’Air Liquide, et d’autre part, les caractéristiques des piles à combustible qu’utilise Pragma Industries, qui est le seul fabricant français commercialisant des vélos à assistance électrique à piles à combustible.


Sosthène Grandjean est diplômé de l’Ecole polytechnique, Paris, formation qu’il a complétée par un master en management industriel à l’université de Cambridge en Angleterre. Il a commencé sa carrière chez Air Liquide, dans la division ingénierie et construction, où il a managé la construction d’usines importantes de production de gaz industriels (oxygène, azote et hélium) à travers le monde. Il y a huit ans, en 2012, il a rejoint le monde de l’hydrogène énergie, toujours chez Air Liquide, où il a développé l’activité pile à combustible à hydrogène pour matériels de manutention professionnels (chariots élévateurs), en Europe, à travers une joint-venture avec l’américain Plug Power. Depuis 2015, il est responsable du développement des stations de remplissage hydrogène d’Air Liquide, pour tous types de véhicules (véhicules légers et véhicules lourds) et toutes les formes de conditionnement de l’hydrogène (hydrogène gazeux pressurisé et hydrogène liquéfié).

Après un diplôme d’ingénieur en électrochimie et une thèse au CEA-Grenoble sur les piles à combustible, Renaut Mosdale a eu plusieurs expériences académiques et industrielles en France et aux Etats-Unis. Il a créé sa propre société PaxiTech de production de composants de pile à combustible, qu’il a dirigé pendant 15 ans. En 2017, l’activité «MEA» de la société a été transférée chez Symbio où il a alors dirigé la R&D électrochimique, avant de rejoindre en 2020 Pragma Industries pour occuper le poste de directeur scientifique. Il est lauréat du prix Montgolfier 2015 de la Société d’encouragement pour l’industrie nationale

Jean-Pierre Cordier, vice-président de la Société d’encouragement pour l’industrie nationale, géologue et géophysicien aujourd’hui retraité, a occupé des postes en recherche et en opérations chez Elf Aquitaine et Total. De 2013 à 2017, il a été vice-président du Global Compact France, organisme rattaché au Secrétariat général de l’ONU. A ce titre, il a participé activement à l’organisation des COP21 à Paris et COP22 à Marrakech. Il donne également des cours portant sur les «Relations entre Etats et entreprises» dans les écoles et universités, en France et dans le monde entier (Afrique, Chine, Amérique du Sud, Asie centrale).


 
Inscription
 
Cette conférence sera organisée en visio via l’application Zoom.
Le lien Zoom de participation sera transmis ultérieurement aux inscrits.
 

Cycle de conférences
Pour le Développement des Sciences et de l’Innovation (PDSI) au service des transitions

 
Rencontres d’information scientifique et technologique, à visée pédagogique et didactique, autour d’un scientifique et d’un acteur socio-économique, qui présentent une thématique à travers leurs connaissances et leurs expériences, contribuant à décrypter et présenter des solutions répondant aux enjeux de transition économique, sociétale, technologique, numérique et/ou environnementale.
 
3e jeudi du mois, de 18h à 19h30
 
En partenariat avec la Société d’encouragement pour l’industrie nationale, la Société des ingénieurs et scientifiques de France (Ile-de-France) et l’Association Bernard Gregory
Avec le soutien de MR21/EcoLearn et du collectif étudiant Pour un réveil écologique