Manipuler l’infiniment petit

Café des techniques
Jeudi 17 mars 2016 à 18h30, Musée des arts et Métiers (Paris)


 
Nos capacités d’observation des strates les plus infimes de la matière ne cessent de progresser. Grâce à la microscopie électronique ou aux accélérateurs de particules, nous avons pu «voir» les molécules, puis les atomes qui les composent, et nous atteignons maintenant des niveaux encore plus réduits.
Mais au-delà de cette stricte observation, comment interagir avec les constituants de la matière vivante ou inerte, à l’échelle du micron (millionième de mètre) ou du nanomètre (milliardième de mètre) ? Comment les déplacer, les assembler, alors que les forces nécessaires sont des millions de fois plus faibles que celles qui s’exercent à notre échelle ? Comment concilier deux mondes aussi différents que le nôtre, dirigé par les lois de la mécanique classique, et le monde infra-atomique, où règnent les lois quantiques ?
Des instruments permettant de manipuler les micro et nano-mondes existent déjà, du microscope à force atomique, instrument roi des nanotechnologies, aux «pinces optiques», en passant par les micromanipulateurs à retour de force qui permettent de sentir la résistance de l’objet saisi. Les progrès réalisés sur ces technologies seront cruciaux pour comprendre et enseigner d’une autre manière ces phénomènes physiques.

 
Avec Michel Spiro, président de la Société française de physique, ancien président du Conseil du CERN, Samuel Guibal, chargé de recherche, Laboratoire matériaux et phénomènes quantiques, CNRS/Universite Paris Diderot–Paris 7, et Stéphane Régnier, responsable de l’équipe micro/nanorobotique de l’Institut des systèmes intelligents et de robotique, CNRS/UPMC
 

Café des techniques

 
Café-débat sur l’actualité scientifique et technique. Lieu de dialogue entre chercheurs, industriels, responsables politiques ou économiques, chercheurs en sciences humaines et citoyens.

Le 3e jeudi du mois, de 18h30 à 20h
au Musée des arts et métiers, 60, rue Réaumur, 75003 Paris

Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles. Inscription préalable obligatoire sur le site du Musée des arts et métiers.

En partenariat avec le Musée des arts et métiers et avec le soutien de l’Association des amis du Musée des arts et métiers