Made in France, défi industriel ou coup de pub ?

Café des techniques
Jeudi 20 novembre 2014 à 18h30, Musée des arts et Métiers (Paris)


 
« Made in France », « Fabriqué en France », « Origine France »… difficile pour le consommateur de s’y retrouver d’autant plus qu’il n’est pas toujours évident d’identifier l’origine géographique exacte des productions. Les produits finis élaborés sur le territoire français incorporent souvent des biens intermédiaires fabriqués à l’étranger, sans oublier que certains produits sont fabriqués à l’étranger par des entreprises françaises, d’autres sont fabriqués en France par des entreprises étrangères.
Si la réglementation douanière retient la notion du pays où a eu lieu la dernière transformation substantielle, les labels de marquage national sont basés sur un cahier des charges spécifique. Deux critères minimaux cumulatifs caractérisent le label Origine France Garantie : le produit prend ses caractéristiques essentielles en France et 50% à 100% du prix de revient unitaire sont acquis en France.
Conscients que leurs choix peuvent influencer le comportement des entreprises, les consommateurs sont très sensibles au pays de fabrication des produits industriels. Pensant sans doute contribuer à défendre les emplois de leur pays, les 2/3 se disent prêts à débourser plus cher pour acheter des produits français, dont ils reconnaissent la qualité et le savoir-faire national, au risque de voir leur pouvoir d’achat baisser.
À quel niveau de valeur ajoutée peut-on établir un « Made in France » ? Dans un marché européen unifié, l’origine du produit est-elle réellement pertinente ? Où se place la frontière entre patriotisme et protectionnisme économique ? Face à la désindustrialisation, quels sont les leviers pour maintenir une industrie compétitive en France ?

 
Avec Thierry Geoffroy, chargé de mission à la direction générale, Afnor Certification, Sarah Guillou, économiste au département innovation et concurrence à l’Observatoire français des conjonctures économiques, Centre de recherche en économie de Sciences Po, et Jörg Müller, chargé de recherche et d’études, département conditions de vie et aspiration du Crédoc
 

Café des techniques

 
Café-débat sur l’actualité scientifique et technique. Lieu de dialogue entre chercheurs, industriels, responsables politiques ou économiques, chercheurs en sciences humaines et citoyens.

Le 3e jeudi du mois, de 18h30 à 20h
au Musée des arts et métiers, 60, rue Réaumur, 75003 Paris

Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles. Inscription préalable obligatoire sur le site du Musée des arts et métiers.

En partenariat avec le Musée des arts et métiers et avec le soutien de l’Association des amis du Musée des arts et métiers