L’industrie française de l’audio haute fidélité. Innovation et excellence, les deux vecteurs d’un succès mondial

Petit-déjeuner de la science et de l’innovation
Jeudi 29 septembre 2016, 8h30, Hôtel de l’Industrie, Paris


Interview de Jean-Marie Hubert et Philippe Carré en marge de la rencontre
 
 
audio haute fidélité
L’industrie française a toujours été très présente dans le secteur de l’audio de qualité, notamment de la hi-fi : dans les années cinquante grâce à des entreprises comme Cabasse ou Elipson, ensuite par des entreprises leaders du marché, françaises ou étrangères.
Il y a eu ensuite une période de déclin, qui a pris fin il y a quelques années grâce à des entreprises comme Focal, Devialet ou Parott, qui ont placé l’industrie française à la pointe de l’innovation mondiale. Des marques mythiques comme Cabasse ou Elipson vivent aujourd’hui, grâce aux nouvelles technologies qu’elles ont intégrées, un renouveau et une progression décisifs.
Cette saga d’un secteur industriel dans lequel la France a toujours été bien placée illustre bien le caractère cyclique des activités industrielles. Notre industrie nationale bénéficie de deux vecteurs forts : l’innovation et l’excellence, avec un positionnement résolument haut de gamme, à l’instar de nombreux autres segments de l’industrie française, de l’aviation aux métiers du luxe.

 
Rencontre animée par Jean-Marie Hubert, président-directeur général de SPAT, avec la participation de Philippe Carré, Elipson

 

Petits-déjeuners de la science et de l’innovation

 
Les Petits-déjeuners de la science et de l’innovation donnent la parole à l’industrie et à la recherche, qui font le point sur une innovation technologique susceptible d’avoir un impact fort sur nos économies et nos sociétés.

Un jeudi par mois, de 8h30h à 10h
(accueil à 8h autour d’un buffet petit-déjeuner et début de la rencontre à 8h30 précises)
à l’Hôtel de l’Industrie, 4 place Saint-Germain-des-Prés, 75006 Paris

Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles. Inscription préalable obligatoire auprès du secrétariat de l’AFAS.

En partenariat avec la Société d’encouragement pour l’industrie nationale et le Rayonnement du CNRS