Le transport par dirigeable : utopie ou réalité future ?

Café des techniques
Jeudi 21 janvier 2016 à 18h30, Musée des arts et Métiers (Paris)


 
Le ciel du futur verra-t-il réapparaître ces géants volants d’un autre temps ? Aujourd’hui, l’impact écologique du transport nous invite à reconsidérer l’hégémonie des « plus lourds que l’air » face aux « plus légers que l’air ».
Lent, fragile, réputé dangereux, le dirigeable dispose pourtant de sérieux arguments écologiques et économiques. Demain, il ne sera peut-être plus cantonné au domaine publicitaire ou touristique, mais retrouvera une place de choix dans le transport de charges lourdes, le relais de télécommunication ou la surveillance géostationnaire.
Silencieux, capable de parcourir de longues distances et surtout d’atteindre des zones peu accessibles ne disposant pas d’infrastructure, il reste sensible aux conditions météorologiques. Mais, ironie du sort, les avancées technologiques issues de l’aéronautique pourraient bénéficier à la renaissance de ces machines oubliées au profit de leur concurrent, l’avion. Amélioration des textiles techniques et des structures, développement de motorisations alternatives, à base d’énergie électrique ou solaire, maîtrise des gaz plus légers que l’air, l’hélium et surtout l’hydrogène et son caractère hautement inflammable… au-delà de la technologie, son avenir est conditionné à l’émergence d’une filière industrielle structurée.
Nul doute que ce sont des nouveaux besoins qui nous feront redécouvrir les atouts du dirigeable, en particulier dans l’exploitation forestière ou minière, les missions de surveillance stratosphérique, mais aussi pour désenclaver des contrées isolées ou relier au monde une région gravement sinistrée.

 
Avec Sébastien Bougon, président de Flying Whales, Philippe Guicheteau, chargé de mission systèmes aéronautiques militaires, DCPS/ONERA, et Pascal Joubert, responsable de certification et suivi de navigabilité aviation générale, DSAC/DGAC
 

Café des techniques

 
Café-débat sur l’actualité scientifique et technique. Lieu de dialogue entre chercheurs, industriels, responsables politiques ou économiques, chercheurs en sciences humaines et citoyens.

Le 3e jeudi du mois, de 18h30 à 20h
au Musée des arts et métiers, 60, rue Réaumur, 75003 Paris

Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles. Inscription préalable obligatoire sur le site du Musée des arts et métiers.

En partenariat avec le Musée des arts et métiers et avec le soutien de l’Association des amis du Musée des arts et métiers