De l’Audimat à la social TV : comment mesure-t-on l’audience ?

Café des techniques
Jeudi 18 septembre 2014 à 18h30, Musée des arts et Métiers (Paris)


 
Depuis ses débuts, la télévision utilise les enquêtes d’opinion pour tenter de connaître ses téléspectateurs, savoir ce qu’ils regardent, ce qu’ils aiment… Aujourd’hui, le sondage d’audience est devenu le mètre étalon du public. Scrutés chaque matin, ces chiffres sonnent parfois le glas d’une émission ou la disgrâce d’un animateur, sans oublier qu’ils jouent le rôle de baromètre indispensable pour assurer le fonctionnement du marché publicitaire.
Sans cesse remis en cause, les outils de mesure doivent être perpétuellement adaptés à l’évolution des pratiques et des usages. Le Médiamat, successeur de l’Audimat, qui mesure l’audience quotidienne des chaînes de télévision via un échantillon de 5000 foyers est à l’aube d’une petite révolution dictée par les nouveaux modes de consommation des médias : multiplication des supports, mobilité et télévision de rattrapage. La montée en puissance des réseaux sociaux dans le domaine de la télévision constitue aussi un nouveau paramètre.
Comment fonctionnent les audimètres, ces petits boîtiers qui analysent les habitudes télévisuelles des énigmatiques panélistes ? Dans quelle mesure les chiffres d’audience interviennent-ils dans le travail de construction des émissions ? Pourquoi n’y a-t-il pas de « Qualimat » ou mesure de la satisfaction des téléspectateurs ?

 
Avec Marion Dupeyrat, chargée de mission, service expertise, études et conseil d’Ina EXPERT, Cécile Méadel, professeure à Mines ParisTech, chercheuse au Centre de sociologie de l’innovation (Mines ParisTech -CNRS), et Julien Rosanvallon, directeur du département télévision de Médiamétrie
 

Café des techniques

 
Café-débat sur l’actualité scientifique et technique. Lieu de dialogue entre chercheurs, industriels, responsables politiques ou économiques, chercheurs en sciences humaines et citoyens.

Le 3e jeudi du mois, de 18h30 à 20h
au Musée des arts et métiers, 60, rue Réaumur, 75003 Paris

Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles. Inscription préalable obligatoire sur le site du Musée des arts et métiers.

En partenariat avec le Musée des arts et métiers et avec le soutien de l’Association des amis du Musée des arts et métiers