Bitcoin : décryptage d’une monnaie 100 % numérique

Café des techniques
Jeudi 16 octobre 2014 à 18h30, Musée des arts et Métiers (Paris)


 
Imaginé par un mystérieux Satoshi Nakamoto, le bitcoin est né le 3 janvier 2009. En 2013, alors qu’il ne vaut encore qu’une dizaine d’euros en début d’année, il voit son cours multiplié par 50 et acquiert une notoriété mondiale. Substitut à la monnaie traditionnelle, nouveau moyen de spéculer ou véritable révolution monétaire?
Comment peut-on en acquérir ? En les achetant sur des plateformes d’échange contre une monnaie légale, en l’échangeant contre un bien ou un service, ou en participant activement à la gestion et à la surveillance des comptes. En 2140, la création de bitcoin cessera définitivement, avec 21 millions d’unités de compte distribuées à ceux qui valident les transactions et assurent la sécurité du réseau Bitcoin.
Grâce aux réseaux et à la cryptographie mathématique, cette crypto-monnaie n’a besoin d’aucun contrôle centralisé pour fonctionner. Toutes les transactions, la somme totale émise ainsi que le contenu de chaque porte-monnaie sont connus de tous. En revanche, seul celui qui connaît la clef secrète d’un porte-monnaie peut dépenser son contenu. Si la cryptographie a réussi à créer des objets virtuels infalsifiables, le stockage de cet « argent numérique » n’est pas à l’abri d’une perte ou d’un vol par un cyberpirate.
La valeur de cet « objet financier non identifié » peut varier de plus de 40% dans la même journée, ce qui rend délicat son usage pour le commerce. Le bitcoin inquiète les autorités qui hésitent à l’interdire totalement et tentent pour l’instant d’en freiner l’utilisation. Quelles sont les technologies mises en œuvre dans le protocole Bitcoin ? Qui fixe la valeur du bitcoin ? Restera-t-il l’or des geeks ou viendra-t-il compléter l’éventail des moyens de paiement en ligne ?

 
Avec Jean-Paul Delahaye, professeur émérite à l’université de Lille 1, laboratoire d’informatique fondamentale de Lille (LIFL, UMR CNRS 8022), Nicolas Houy, chercheur en économie au CNRS et au GATE (Groupe d’analyse et de théorie économique), et Pierre Noizat, co-fondateur de Paymium et secrétaire général de l’association Bitcoin France
 

Café des techniques

 
Café-débat sur l’actualité scientifique et technique. Lieu de dialogue entre chercheurs, industriels, responsables politiques ou économiques, chercheurs en sciences humaines et citoyens.

Le 3e jeudi du mois, de 18h30 à 20h
au Musée des arts et métiers, 60, rue Réaumur, 75003 Paris

Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles. Inscription préalable obligatoire sur le site du Musée des arts et métiers.

En partenariat avec le Musée des arts et métiers et avec le soutien de l’Association des amis du Musée des arts et métiers