Les communs, antidote à l’industrialisation des communications numériques ?

« L’aventure des inventions »
Jeudi 13 juin 2024 à 18h au Cnam, Paris

Métier à tisser Jacquard, avant 1864
© Musée des Arts et Métiers/Cnam, photo : Philippe Hurlin


 
Avec Valérie Peugeot, chercheuse en sociologie du numérique
 
Venez prendre part au récit de la formidable aventure des inventions au Cnam : à partir d’un objet emblématique du musée des Arts et Métiers, un expert vous fera traverser des siècles d’innovation et de débats.
 
En 1801, l’inventeur lyonnais Joseph Marie Jacquard et le menuisier Jean-Antoine Breton mettent au point le métier à tisser Jacquard, premier système mécanique programmable avec cartes perforées. Cette innovation sera la source de deux grands bouleversements. Côté technologique, les cartes perforées inspireront Charles Babbage qui, avec Ada Lovelace, posera les bases de ce qui deviendra l’algorithmie et l’informatique. Côté social, ces machines susciteront les mouvements de résistance des canuts en France et des luddites en Angleterre. Deux héritages apparemment antinomiques, le premier contribuant à la révolution industrielle, le second cherchant à préserver les savoirs qualitatifs des artisans.
Aujourd’hui le mouvement des «communs» incarne au contraire la convergence de ces deux histoires. Ses protagonistes, loin de tenir à distance les technologies informatiques, mobilisent les ressources numériques : logiciel, protocoles de communication, hardware, ressources éducatives, encyclopédie et bases de données etc. Ils les mobilisent pour produire des connaissances circulables, échangeables, collectives. Pour cela, ils les placent sous un régime de partage plutôt que de les enfermer dans des droits de propriété, repoussant les dynamiques d’enclosures sur les œuvres de l’esprit. Dans un même temps, en s’opposant aux logiques d’accumulation extrême du capitalisme informationnel, ils entendent contribuer à un monde plus résiliant. Une opportunité au moment où l’IA participe à l’infrastructure d’une nouvelle industrialisation de la production des textes et des connaissances.
Partant de ces deux filiations au métier à tisser Jacquard, la conférence explorera ces dynamiques de communs et plus spécifiquement celles liées aux communs numériques, pour en saisir la radicalité politique.


Après avoir travaillé comme chercheuse en sciences sociales du numérique chez l’opérateur Orange de 2010 à 2023, Valérie Peugeot poursuit ses activités à Sciences Po en tant que professeure affiliée, conseillère scientifique au sein de l’école d’affaires publiques (spécialité digitale) et directrice pédagogique de l’executive master «Digital humanities». Comme présidente de l’association Vecam (dissoute en 2022), elle a œuvré à promouvoir la question des communs de la connaissance dans l’espace public francophone. Elle est par ailleurs membre du Conseil national du sida, après avoir été commissaire à la Cnil en charge du secteur de la santé de 2016 à 2024 et vice-présidente du Conseil national du numérique de 2013 à 2016.


INSCRIPTION
 


Thème du mois : COMMUNICATION

  • Jeudi 13 juin : Les communs, antidote à l’industrialisation des communications numériques ?
  • Jeudi 20 juin : De l’amateur à l’auditeur, invention d’un média : la radio
  • Jeudi 27 juin : Télévision, anatomie d’un objet technique, social et politique
  •  

    Cycle de conférences
    « L’aventure des inventions »

     
    Ce rendez-vous entend mettre à l’honneur les collections du musée des Arts et Métiers en proposant chaque mois une programmation recouvrant un champ scientifique différent :

    • Octobre : mathématiques
    • Novembre : physique
    • Décembre : chimie, biologie
    • Janvier : philosophie et épistémologie des sciences
    • Février : informatique
    • Mars : énergie
    • Avril : transports
    • Mai : mécanique
    • Juin : communication

    Des intervenants, tous reconnus pour leur excellence scientifique et leur capacité à transmettre les savoirs, choisissent un objet du parcours permanent du musée des Arts et Métiers et en font le point de départ d’une histoire ou d’une aventure qui emmène le public vers la recherche actuelle et les grands enjeux contemporains.
     
    Tous les jeudis, d’octobre 2023 à juin 2024, de 18h à 19h30
    au Cnam, 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris (Amphithéâtre Abbé Grégoire)
    Entrée gratuite sur inscription.
    L’inscription à la conférence donne droit à un accès à la collection permanente du musée. Cette visite libre des galeries sera complétée une fois par mois par une visite guidée thématique, qui mettra en lumière les trois objets du mois.
     
    Organisé par le Cnam, en partenariat avec Hesam Université, l’AFAS, la Mairie de Paris, la Société d’encouragement pour l’industrie nationale, l’Association philotechnique, la Fondation La main à la pâte