Les imprimantes 3D, une révolution pour la production et les échanges

Petit-déjeuner de la science et de l’innovation
Jeudi 18 février 2014, 8h30, Hôtel de l’Industrie, Paris


 
imprimante 3D
Les imprimantes 3D existent depuis une dizaine d’années. D’abord objet de recherche, elles se sont attaquées à la production d’objets en plastique, puis d’objets métalliques, enfin à la matière vivante, peau, partie d’organe. La capacité à produire en quantité au plus proche des lieux de consommation a des conséquences en termes de commerce international, de réindustrialisation de nos territoires et, d’une manière plus générale, invite à repenser l’organisation de la production des biens de consommation.
Si l’on se projette dans l’avenir, on peut imaginer des imprimantes 3D plus performantes encore, permettant aux particuliers de produire eux-mêmes un certain nombre d’objets à leur domicile. Sur un plan plus général, ne peut-on pas imaginer envoyer sur Mars des imprimantes 3D qui transformeraient sur place les matériaux nécessaires à une production d’outils, plutôt que d’envoyer ceux-ci depuis la Terre ? Les développements et la déclinaison des usages des imprimantes 3D sont immenses.

 
Avec Joseph Puzo, membre de l’Académie des technologies, chef d’entreprise, président-directeur général d’AXON’ CABLE

 

Petits-déjeuners de la science et de l’innovation

 
Les Petits-déjeuners de la science et de l’innovation donnent la parole à l’industrie et à la recherche, qui font le point sur une innovation technologique susceptible d’avoir un impact fort sur nos économies et nos sociétés.

Un jeudi par mois, de 8h30h à 10h
(accueil à 8h autour d’un buffet petit-déjeuner et début de la rencontre à 8h30 précises)
à l’Hôtel de l’Industrie, 4 place Saint-Germain-des-Prés, 75006 Paris

Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles. Inscription préalable obligatoire auprès du secrétariat de l’AFAS.

En partenariat avec la Société d’encouragement pour l’industrie nationale et le Rayonnement du CNRS