Déconstruction des centrales nucléaires : une expertise clé pour EDF

Petit-déjeuner de la science et de l’innovation
Jeudi 18 janvier 2018 à 9h, Hôtel de l’Industrie (Paris)


Voir la vidéo de la rencontre : Vidéo 1Vidéo 2
PowerPoint de la conférence (© 2018 B. Martelet, Tous droits réservés)

 

© EDF

Déconstruction des centrales nucléaires ©EDF
 
Avec Bertrand Martelet, Directeur Développement et Services, Direction des Projets Déconstruction et Déchets d’EDF
 
La déconstruction est une étape normale de la vie d’une centrale nucléaire. EDF assume l’entière responsabilité de la déconstruction de ses centrales sur le plan financier, technique et réglementaire.
EDF mène actuellement neuf chantiers de déconstruction en France et dispose d’une expertise unique en matière de déconstruction, portant sur quatre technologies différentes. A Chooz, dans les Ardennes, EDF démontre sa capacité à déconstruire un réacteur comparable à ceux actuellement en exploitation en France, en 15 ans à compter du décret autorisant le démantèlement : le chantier de démantèlement de la cuve, ultime étape avant l’assainissement total du site, est en cours.
Ces chantiers de déconstruction sont conduits avec les mêmes exigences et les mêmes contrôles en matière de sûreté, de sécurité des intervenants et de respect de l’environnement que l’exploitation des centrales nucléaires en fonctionnement.
EDF s’assure de la disponibilité des filières de gestion des déchets générés par ces chantiers : les déchets conventionnels (80% des déchets) sont recyclés dès que cela est possible et les déchets radioactifs sont envoyés dans un centre d’entreposage ou de stockage géré par l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra). Le marché mondial du démantèlement (110 réacteurs actuellement arrêtés, 200 autres réacteurs arrêtés d’ici 15 ans) représente une opportunité pour EDF (et plus largement pour toute la filière nucléaire française) de faire valoir son expertise. Pour se positionner sur ce marché, EDF s’appuie sur sa filiale Cyclife, qui possède des actifs industriels de traitement de déchets en France, en Suède et au Royaume-Uni.
 


Bertrand Martelet est directeur Développement et Services au sein de la Direction des Projets Déconstruction et Déchets, créée en 2015. Il supervise les activités de développement international d’EDF dans les activités de déconstruction et de gestion des déchets radioactifs. Il dirige les filiales EDF Cyclife & Socodei, qui disposent d’actifs industriels de traitement des déchets en France, Suède et Royaume-Uni.
Ingénieur diplômé de l’ENSTA, Bertrand Martelet a rejoint EDF il y a 25 ans. Il a assuré différentes responsabilités au sein d’EDF, notamment à la tête d’un groupe de recherche sur la modélisation de la mécanique des fluides pour les réacteurs à eau pressurisée, et dans des fonctions corporate d’audit et de marketing. Il a dirigé le département des offres pour le marché « particuliers » puis le centre d’ingénierie d’EDF pour la déconstruction et l’environnement, avant de rejoindre la Direction des Projets Déconstruction et Déchets.


 
S’inscrire

 

Petits-déjeuners de la science et de l’innovation

 
Les Petits-déjeuners de la science et de l’innovation donnent la parole à l’industrie et à la recherche, qui font le point sur une innovation technologique susceptible d’avoir un impact fort sur nos économies et nos sociétés.

Un jeudi par mois, de 9h à 10h30
(accueil à 8h30 autour d’un buffet petit-déjeuner et début de la rencontre à 9h précises)
à l’Hôtel de l’Industrie, 4 place Saint-Germain-des-Prés, 75006 Paris

Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles. Inscription préalable obligatoire auprès du secrétariat de l’AFAS.

En partenariat avec la Société d’encouragement pour l’industrie nationale, la Société des ingénieurs et scientifiques de France (Ile-de-France) et et le Rayonnement du CNRS.