Réutilisation des eaux usées : de nouvelles ressources en eau

« Pour le Développement des Sciences et de l’Innovation (PDSI) au service des transitions »
Jeudi 17 novembre 2022 à 18h à l’Hôtel de l’industrie, Paris, et sur YouTube


 

 
Laurence Muhr, professeur des Universités, université de Lorraine ENSIC-LRGP
Bruno Cédat, co-fondateur de la société Treewater
 
Modération des échanges :
Jean-François Fauvarque, ancien président et membre du Comité des arts chimiques de la Société d’encouragement pour l’industrie nationale
 
 
Une sécheresse inhabituelle a sévi cet été dans nos régions, perturbant significativement nos activités et les productions agricoles en particulier. Même les transports fluviaux et les centrales nucléaires ont été impactés.
Le recyclage de l’eau douce devient un sujet crucial qui appelle des solutions alternatives. Deux sources d’eau à recycler méritent considération : les effluents urbains et les eaux industrielles. De fait, certaines activités industrielles utilisent des quantités d’eau considérables, la fabrication de la pâte à papier par exemple. Une majorité d’industriels produisant des eaux «sales» ont entrepris de les recycler. Après traitement, elles sont rejetées dans le milieu naturel.
En France, il n’est pas autorisé d’utiliser l’eau usée pour la transformer en eau potable. Cela est possible pour d’autres usages et arrosage à titre expérimental et très encadré par la loi. Selon le CEREMA, moins de 1% du volume d’eau traitée en France est réutilisé. Les installations restent très peu développées par rapport à certains pays européens, comme l’Espagne ou l’Italie.
 
Les nouveaux procédés mais aussi les enjeux et perspectives du traitement et de la réutilisation des eaux usées seront abordés par nos deux intervenants experts.
Les eaux usées ne devraient-elles pas constituer de nouvelles ressources en eau ? Quelle acceptabilité sociétale ? Quels investissements et conditions économiques ? Quels aspects réglementaires ? Autant de sujets à évoquer ensemble.
 


Laurence Muhr est ingénieure ENSIC (1989), elle a obtenu son doctorat en génie des procédés à l’INPL Nancy (1993). Elle a débuté comme maître de conférences à l’ENSIC en 1994, obtenu son HDR en 2003 et est devenue professeur des Universités en 2013, toujours au sein de l’ENSIC. A l’ENSIC, elle est responsable de plusieurs unités d’enseignement en génie des procédés et est co-responsable de la filière Pharma Plus qui conduit à un double diplôme de pharmacien-ingénieur. Elle exerce son activité de recherche au LRGP au sein de l’axe «Procédés pour l’environnement, la sécurité et la valorisation des ressources». Ses recherches portent sur des procédés hybrides de séparation : couplage de procédés d’échange d’ions avec des procédés électro-membranaires, couplage de procédés de chromatographie avec d’autres opérations unitaires.

Titulaire d’un doctorat en chimie de l’environnement, Bruno Cédat est spécialisé dans les procédés innovants de traitement et recyclage des effluents. Il a particulièrement travaillé sur les procédés d’oxydation avancée appliqués à l’élimination des micropolluants réfractaires. En 2017, il co-fonde la société Treewater qui propose des solutions de traitement clés en main aux industriels. Aujourd’hui, Treewater compte dix salariés et coordonne le projet européen LIFE RECYCLO dédié au recyclage des eaux de blanchisseries.

Jean-François Fauvarque est ancien président et membre du Comité des arts chimiques de la Société d’encouragement pour l’industrie nationale, professeur émérite au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), Ingénierie des matériaux (MAQIM) PhD.
 


INSCRIPTION EN PRÉSENTIEL
 
Egalement en live sur la chaîne Youtube de la Société d’encouragement pour l’industrie nationale.
 

Cycle de conférences
Pour le Développement des Sciences et de l’Innovation (PDSI) au service des transitions

 
Rencontres d’information scientifique et technologique, à visée pédagogique et didactique, autour d’un scientifique et d’un acteur socio-économique, qui présentent une thématique à travers leurs connaissances et leurs expériences, contribuant à décrypter et présenter des solutions répondant aux enjeux de transition économique, sociétale, technologique, numérique et/ou environnementale.
 
3e jeudi du mois, de 18h à 19h30
à l’Hotel de l’industrie, 4 place Saint-Germain-des-Prés, 75006 Paris
Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles. Inscription préalable obligatoire.
 
En partenariat avec la Société d’encouragement pour l’industrie nationale, la Société des ingénieurs et scientifiques de France (Ile-de-France) et l’Association Bernard Gregory
Avec le soutien d’EcoLearn, de MR21, de la Fondation e5t et du collectif étudiant Pour un réveil écologique