L’usage du glyphosate est-il devenu indispensable pour l’agriculture contemporaine ?

Petit-déjeuner de la science et de l’innovation
Jeudi 18 octobre 2018 à 9h à l’Hôtel de l’Industrie, Paris


Voir la vidéo de la rencontre et des questions/réponses avec la salle
PowerPoint de la conférence de Jean-Louis Bernard (© 2018 J.-L. Bernard, Tous droits réservés)

 
 
L’usage du glyphosate est-il devenu indispensable pour l’agriculture contemporaine ?
 
Avec Jean-Louis Bernard, vice-président de l’Académie d’agriculture de France, et Christian Durlin, agriculteur, vice-président de la commission environnement, FNSEA
 
Contesté par certains, le glyphosate est un herbicide polyvalent dont l’usage est largement répandu de par le monde. Quelles sont les raisons de son succès ? Pourquoi semble-t-il devenu indispensable à certaines formes d’agriculture ? Simplifie-t-il vraiment la tâche des exploitants dans leur quotidien ?


Jean-Louis Bernard est un spécialiste de la protection des cultures qui a effectué l’essentiel de sa carrière dans l’industrie. Ancien vice-président de l’Association française de protection des plantes (AFPP), il possède une expertise reconnue dans le domaine des herbicides. A ce jour, il a rédigé plus de 150 articles techniques, donné des centaines de conférences et participé à différents jurys de thèse. Il est auteur, co-auteur ou coordinateur de plusieurs ouvrages dont Histoire de la protection des cultures (GFA Editions), Pratiques agricoles et faune sauvage (ACTA), Le tout-bio est-il possible ? (Quae) ou Biocontrôle en protection des cultures (L’Harmattan). Il est membre de l’Académie d’agriculture de France, dont il est actuellement le vice-président.
 
Christian Durlin est agriculteur, membre du Conseil d’administration de la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles), dont il est aussi vice-président de la commission environnement.
Il expliquera ce qu’est le Contrat de solutions que celle-ci cherche à mettre en place. En réunissant les principaux acteurs privés et publics du monde agricole, de la recherche, du conseil et de la formation en matière de protection des cultures, cette démarche favorise les synergies entre les solutions identifiées, et offre ainsi la garantie d’aller plus loin et plus vite en matière de réduction des usages, des risques et des impacts de produits phytos. Le Contrat de solutions, ce sont déjà plus de 250 pistes de solutions d’avenir identifiées, parmi huit thématiques : amélioration des plantes et innovation variétale, robotique et agroéquipement, agriculture numérique, produits de protection des plantes innovants, biocontrôle, pratiques agronomiques, démarches de filière et de territoire et conseil, formation et diffusion. Autant de perspectives d’alternatives qui sortent des dogmes pour offrir des solutions concrètes et partagées.

 
S’inscrire

 

Petits-déjeuners de la science et de l’innovation

 
Les Petits-déjeuners de la science et de l’innovation donnent la parole à l’industrie et à la recherche, qui font le point sur une innovation technologique susceptible d’avoir un impact fort sur nos économies et nos sociétés.

Un jeudi par mois, de 9h à 10h30
(accueil à 8h30 autour d’un buffet petit-déjeuner et début de la rencontre à 9h précises)
à l’Hôtel de l’Industrie, 4 place Saint-Germain-des-Prés, 75006 Paris

Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles. Inscription préalable obligatoire auprès du secrétariat de l’AFAS.

En partenariat avec la Société d’encouragement pour l’industrie nationale, la Société des ingénieurs et scientifiques de France (Ile-de-France) et le Rayonnement du CNRS.