L’hydrogène au secours des énergies renouvelables intermittentes

Petit-déjeuner de la science et de l’innovation
Jeudi 29 avril 2014, 8h30, Hôtel de l’Industrie, Paris


 
Les véhicules électriques déportent la pollution atmosphérique du centre vers la périphérie des grands centres urbains mais ils souffrent de plusieurs handicaps majeurs : d’une part leur autonomie n’est que le quart de celle des véhicules traditionnels, d’autre part le temps requis pour refaire le plein est incompatible avec les contraintes de la plupart des usagers, enfin l’électricité est majoritairement d’origine nucléaire ou fossile.
D’un autre côté de la chaîne de production de l’électricité, la nécessité de consommer les énergies dites alternatives, solaire et éolienne, au moment de leur production, entrave fortement leur développement massif. Faute de moyens de régulation, ces sources dites intermittentes peinent à s’imposer.
L’électricité produite en période excédentaire peut être utilisée pour décomposer l’eau en ses composants, l’hydrogène et l’oxygène. L’hydrogène, stocké, comme n’importe quel gaz, peut être ensuite reconverti en électricité à la demande, au moyen de piles à combustible à hydrogène. Les véhicules électriques équipés de telles piles à combustible voient leur autonomie atteindre celle des véhicules traditionnels et leur temps de recharge est équivalent.
La conférence analysera les possibilités de cette filière, elle fera le point sur les développements en cours en France, mais aussi, ailleurs, en Europe, en Asie et aux Etats-Unis.

 
Avec Paul Lucchese, Direction scientifique de CEA Tech, vice-président de l’Association française pour l’hydrogène et les piles à combustible (AFHYPAC), président de l’association européenne de recherche sur l’hydrogène N.ERGHY, directeur de FutuRIS (Futur recherche innovation société), et Pascal Mauberger, président du directoire de Mc Phy Energie, président de l’Association française pour l’hydrogène et les piles à combustible (AFHYPAC)

 

Petits-déjeuners de la science et de l’innovation

 
Les Petits-déjeuners de la science et de l’innovation donnent la parole à l’industrie et à la recherche, qui font le point sur une innovation technologique susceptible d’avoir un impact fort sur nos économies et nos sociétés.

Un jeudi par mois, de 8h30h à 10h
(accueil à 8h autour d’un buffet petit-déjeuner et début de la rencontre à 8h30 précises)
à l’Hôtel de l’Industrie, 4 place Saint-Germain-des-Prés, 75006 Paris

Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles. Inscription préalable obligatoire auprès du secrétariat de l’AFAS.

En partenariat avec la Société d’encouragement pour l’industrie nationale et le Rayonnement du CNRS